Vous êtes ici :

Développer la mobilité active des jeunes

D'une contrainte technique à une nécessité de santé.

Jeunesse

Modes alternatifs

Partenariat Région-Etablissement d'Enseignement Supérieur

Publié le 08 / 01 / 18

Le cancer et les maladies cardiovasculaires sont aujourd’hui les deux premières causes de mortalité en France. L’ensemble des personnels de santé s’accorde à dire qu’il ne s’agit nullement d’une fatalité, et les écarts constatés entre pays montrent l’importance des habitudes des populations pour expliquer ces décès. 
En 2016, la Région et le laboratoire ESPACE ont mené conjointement une enquête sur la mobilité des jeunes (16-25 ans). L’analyse de cette enquête a permis de dégager : les grandes tendances en matière de déplacements des jeunes à l’échelle régionale d’une part ; et une analyse des mobilités actives, de leurs déterminants et de leurs effets sur la santé d’autre part. 
Ces deux phases d’analyse nourrissent un objectif plus large sur la mobilité des jeunes : la conception d’une méthode pour favoriser le report modal des jeunes, vers les modes doux et les transports en commun. Ce travail a pour but de proposer une méthode d’analyse et de préconisations d’aménagements autour des établissements de formation pour favoriser des comportements de mobilité concertés et durables. 

Frédéric Audard : Maître de Conférences, Aix-Marseille Université, UMR 7300-ESPACE – CNRS. 
Thomas Morland : Ingénieur d’études, Aix-Marseille Université, UMR 7300-ESPACE 

À télécharger

UNIV-2017B9_mobilite_des_jeunes.pdf

Télécharger le document (pdf - 14 Mo)

Métadonnées

Type : Etudes

Auteur : Audard,Frédéric; Morland Thomas

Toutes nos études