Vous êtes ici :

Richesses et développement des territoires en Provence-Alpes-Côte d'Azur-

Economie

Economie Territoriale

Publié le 27/06/2019

La Focale #10 se propose d’éclairer les ressorts du développement économique territorial en tenant compte de sa diversité, c’est-à-dire en interrogeant les dynamiques propres aux différentes configurations territoriales.

Fortement marquée par le poids de l’économie résidentielle, la région Provence-Alpes-Côte d’Azur est caractérisée sur une partie concentrée et littorale de son périmètre, par une multiplicité de centres urbains et de métropoles atypiques. Cette organisation spatiale se reflète dans l’évolution de l’emploi au cours de la dernière décennie avec un développement qui ne se résume pas à une opposition entre grandes métropoles dynamiques et un espace périphérique en déshérence. La région affiche ainsi la particularité d’une évolution de l’emploi plus dynamique dans les aires urbaines de moins de 100 000 habitants et les communes isolées (Lainé, 2017).

Au niveau démographique, les tendances à la concentration métropolitaine semblent s’inverser avec une croissance démographique particulièrement forte dans la périphérie des grandes communes et un étalement urbain qui se poursuit dans les couronnes des pôles urbains. Ainsi, les aires urbaines de taille moyenne affichent un solde migratoire positif, de même que des villages des espaces ruraux (INSEE, Atlas régional 2016). De nombreux travaux ont mis en évidence le rôle moteur de l’économie résidentielle et les enjeux en matière de maintien d’une économie productive (Vanier, Meunier, Davezies, 2011). L’observation des flux entre territoires dits « productifs », principalement les grandes aires urbaines, et territoires dits « résidentiels » a permis d’évoquer l’existence de complémentarités au sein de systèmes productivo-résidentiels (Davezies, Talandier, 2014).

Ce numéro de La Focale se propose d’éclairer les ressorts du développement économique territorial en tenant compte de sa diversité, c’est-à-dire en interrogeant les dynamiques propres aux différentes configurations territoriales.

Quelles sont les interactions entre les territoires résidentiels et productifs de la région et comment circulent les richesses ?

Dans quelle mesure la localisation des acteurs et des ressources oriente le développement du territoire et explique les effets de spécialisation ?

Peut-on identifier l’émergence de nouveaux modèles économiques à même de réorganiser les configurations d’acteurs et l’utilisation des ressources ?

Pour alimenter ces réflexions, ce numéro revient sur les travaux menés par l’Insee et la Région au sujet des liens économiques entre territoires grâce aux salaires versés (Insee Analyses, n°63, 2018) ainsi que sur l’étude menée en 2018-2019 par le LivingLab T.Créatif® (CNRS-Université d’Aix-Marseille) et la Région portant sur la caractérisation des dynamiques du développement économique territorial en région Provence-Alpes-Côte d’Azur.