Vous êtes ici :

Les déterminants territoriaux du développement économique

Economie

Economie Territoriale

Partenariat Région-Agences d'urbanisme

Publié le 25 / 06 / 21

Cette étude réalisée en partenariat avec les agences d'urbanisme de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur et le service régional Connaissance territoriale s’est intéressée à la question du développement économique local, et plus spécifiquement à celle de l’identification de ses moteurs.  
Sur le plan opérationnel, le développement économique territorial est un thème central à la fois pour l’acteur régional qui est chef de file en matière de développement économique mais également pour les intercommunalités qui sont également dotées de compétences clés dans ce domaine. Sur le plan de l’analyse, la question de la connaissance du fonctionnement économique des territoires est un domaine de recherche aux frontières de plusieurs disciplines (l’économie, la géographie, l’aménagement du territoire) qui s’est fortement renouvelé ces dernières années. Alors que de nombreux travaux ont conduit à dépasser l'opposition classique entre économie productive et économie résidentielle et à considérer plutôt les interdépendances entre ces deux sphères de création de richesse, d’autres se sont attachés à questionner l’idée d’un modèle générique de développement et à déconstruire un point de vue resté longtemps dominant, celui d’une supériorité naturelle des métropoles à être les moteurs exclusifs du développement territorial.  
À leur façon, tous ces travaux ont contribué à remettre le « territoire » au cœur de l’analyse économique du développement et à montrer en quoi, en tant que combinaison de facteurs spécifiques, de construit historique, économique, social et culturel, voire même de « capital social », il peut être un facteur de différenciation déterminant en matière de développement économique.  
Cette étude s’inscrit dans le prolongement de ces travaux. À l’échelle des intercommunalités de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, il cherche à comprendre et à identifier les ressorts d’un développement économique plus soutenu de certaines d’entre elles, repéré via leur dynamique d’emploi (emplois salariés privé, hors agriculture et enseignement) sur la période 2013-2018. Ses premiers résultats ont été mis en débat dans un séminaire (organisé à la Région en octobre 2020) qui a cherché à faire dialoguer les points de vue académique et opérationnel de l’aménagement du territoire et de l’économie. Il a bénéficié des apports de deux spécialistes reconnus du développement économique territorial, B. Pecqueur et O. Bouba-Olga.  
Le parti-pris méthodologique de cette étude a été d’opter pour une double approche complémentaire. Une approche quantitative tout d'abord, centrée sur la mise en évidence dans les dynamiques d'emploi, à l’échelle des intercommunalités, d'un « effet local » avec une approche statistique spécifique appelée analyse structurelle-locale (analyse shift-share). Cette méthode, couramment utilisée dans le champ de l'économie territoriale, constitue une grille de lecture particulièrement utile pour comprendre les dynamiques d'emploi dans les territoires. Si elle ne permet pas de savoir quelles sont les composantes d'un effet local, l'apport essentiel de cette méthode statistique consiste à isoler un éventuel effet local et à comprendre en quoi l'évolution de l'emploi sur les territoires observés est plutôt liée à la structure sectorielle du territoire et à la dynamique nationale moyenne de ces secteurs ou plutôt liée à un effet local (positif ou négatif) qui serait à l'origine d'une surperformance ou d'une sous-performance locale de ces mêmes secteurs, et donc du territoire dans son ensemble, à créer des emplois. La seconde approche retenue est une approche qualitative qui a pour objet d'aller plus loin dans la compréhension de cet "effet local" via des études de cas menées au plus près des territoires et de leurs acteurs.  
Dans un certain nombre de configurations (14 territoires infrarégionaux en particulier), l’analyse statistique a pu clairement mettre en évidence le rôle d’un facteur local très fort, à l’origine de la surperformance de ces territoires dans leur capacité à créer des emplois, bien au-delà de ce que la structure sectorielle de leur tissu économique n’aurait pu laisser présager. La confrontation avec les acteurs de terrain de ces territoires a été riche d’enseignements en permettant de rendre visibles des facteurs explicatifs que la statistique s’avère incapable de révéler. Au-delà des dotations matérielles ou facteurs « objectifs » dont certains territoires bénéficient (les infrastructures, la situation géographique…), la capacité des acteurs locaux à partager des objectifs communs, voire à développer une vision commune de leur territoire s’avère essentielle pour favoriser une action collective coordonnée et coopérative.  

À télécharger

InFolio - Synthèse de l'étude

Télécharger le document (pdf - 2 Mo)

Les_determinants_territoriaux_du_developpement_economique.pdf

Télécharger le document (pdf - 4 Mo)

Pour aller plus loin

Métadonnées

Type : Etudes

Propriétaires : Région SUD, réseau des agences d'urbanisme

Toutes nos études