Vous êtes ici :

Observation des copropriétés

Renforcer l'observation de l'habitat.

Habitat et Logement

Partenariat Région-Agences d'urbanisme

Publié le 29 / 11 / 18

En 2015, la France métropolitaine comptait 34,9 millions de logements, dont 29 millions (soit 82%) pour des résidences principales. Si la majorité de ces logements sont individuels, plus de 7.7 millions d'entre eux se situent dans des immeubles en copropriété soit 27% des résidences principales (source filocom 2015). Le territoire national compte plus de 740 000 copropriétés en 2015, la majeure partie d’entre elles étant constituées de moins de 10 logements (69% en 2015).  
En Provence-Alpes-Côte-d’Azur, la structure du parc est différente. Les logements individuels sont moins présents (37% des résidences principales en 2015) et les copropriétés proportionnellement plus nombreuses. Ainsi la région compte 1.07 millions de logements en copropriété soit 46% des résidences principales en 2015 pour un peu plus de 132 000 copropriétés. Avec 78% des logements, ce sont les plus petites copropriétés qui sont les plus représentées (moins de 10 logements) alors que celles de plus de 100 logements regroupent 2% des copropriétés (2061 copropriétés) pour près du quart des logements. 
La requalification du parc privé et le soutien à la rénovation urbaine, sont ainsi des enjeux partagés par la DREAL et la Région, notamment dans le cadre du Comité Régional de l’Habitat et de l’Hébergement (CRHH). Aujourd'hui, l'ensemble des acteurs s'accorde à mieux intervenir en amont, mieux prévenir pour mieux guérir. L’objectif est donc de mieux connaitre les situations de fragilités et de les prévenir, de façon à intervenir le plus en amont possible avant que les situations deviennent extrêmement compliquées et nécessitent d'investir beaucoup d'argent public dans de coûteuses réhabilitations. 
Au travers des programmes locaux de l'habitat, de nombreuses collectivités se sont emparées de cette problématique et définissent comme prioritaire les interventions sur les propriétés fragilisées. Si les outils existent, un préalable consistant à mieux connaitre les mécanismes de fragilisation s'avère indispensable avant toute intervention de la collectivité. La mise en place d'un système d'observation des copropriétés fragilisées peut constituer une première réponse pour les territoires qui souhaitent intervenir sur cette problématique. 
Dans cet esprit, la DREAL et la Région ont demandé aux agences d'urbanisme de recenser plusieurs observatoires portant sur les copropriétés dégradées, d'identifier leurs modes de fonctionnement, afin de disposer d’une vision régionale et d’accompagner l’Etat et la Région dans la construction de leurs politiques de requalification du parc privé dans le cadre du Nouveau Programme National de Rénovation Urbaine (NPRU). 
L'analyse s'appuie sur de nombreux exemples permettant ainsi d'organiser une véritable réflexion préalable à une mise en œuvre opérationnelle d'un observatoire des copropriétés. L'approche s'articule autour de grandes questions méthodologiques préalables à toute mise en œuvre d'un observatoire des copropriétés : doit-on mettre en place un observatoire généraliste ou ciblé, sur quel périmètre, quels champs intégrer à l'observation, comment repérer les signes de fragilité, comment faire vivre et piloter un observatoire… 

À télécharger

2018 Observation des copropriétés

Télécharger le document (pdf - 2 Mo)

Emprise géographique

Provence-Alpes-Côte d'Azur

Mots clés

Habitat, Logement

Métadonnées

Type : Etudes

Propriétaires : Région Provence-Alpes-Côte d'Azur; Agam, Audat-var; Aupa; Aurav; DREAL

Toutes nos études