Vous êtes ici :

Vieillissement de la population, perte d’autonomie et dépendance à l’horizon 2030 en Vaucluse

Démographie

Publié le 20 / 11 / 19

En 2015, 152 000 personnes âgées de 60 ans ou plus vivent en Vaucluse, dont 55 700 âgées de 75 ans ou plus. Si les tendances démographiques récentes se poursuivaient, ils seraient respectivement 192 000 et 82 000 à l’horizon 2030. Entre 2015 et 2030, le nombre de seniors progresserait nettement plus vite que l’ensemble de la population. En 2015, le niveau de vie médian des ménages seniors de Vaucluse est le plus bas parmi les départements de la région. Un faible niveau de ressources peut constituer une difficulté pour ces seniors à financer le coût de la prise en charge de leur éventuelle perte d’autonomie. Cette difficulté pourrait perdurer à l’horizon 2030, lorsque les ménages aujourd’hui âgés de 45 à 59 ans, au niveau de vie relativement peu élevé, auront atteint l’âge de 60 ans.

En 2015, en Vaucluse, 21 900 personnes âgées de 60 ans ou plus sont en perte d’autonomie. Parmi elles, les 75 ans ou plus sont majoritaires. Les deux tiers sont des femmes en raison d’une espérance de vie plus élevée et d’une prévalence de la perte d’autonomie plus forte que les hommes après 75 ans. La majorité des seniors en perte d’autonomie, soit 18 000, réside à domicile. Si les gains d’espérance de vie à 60 ans sans incapacité se poursuivaient, à l’horizon 2030, le nombre de personnes âgées en perte d’autonomie atteindrait en Vaucluse 28 400. Cette progression résulterait essentiellement des niveaux les plus modérés de perte d’autonomie. Elle serait plus marquée qu’en France métropolitaine. Et ce malgré une prévalence de la perte d’autonomie qui baisserait de 2,5 points chez les 75 ans ou plus.

En 2015, le département compte 9 500 personnes dépendantes bénéficiaires de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA), dont trois quarts de femmes. La dépendance touche neuf fois sur dix des personnes âgées de 75 ans ou plus. Six bénéficiaires de l’APA sur dix vivent à domicile. La dépendance lourde affecte trois fois plus souvent les personnes dépendantes résidant en établissement qu’à domicile. Sous les mêmes hypothèses démographiques que celles retenues pour l’évolution des seniors en perte d’autonomie et en supposant inchangées les conditions d’attribution de l’APA, le nombre de bénéficiaires de l’APA atteindrait 12 100 à l’horizon 2030. La proportion des bénéficiaires de l’APA lourdement dépendants baisserait de 4 points entre 2015 et 2030.

En 2015, 13 100 seniors en perte d’autonomie sont accompagnés par des professionnels de l’aide et du soin correspondant à 6 700 équivalents temps plein. Les seniors en perte d’autonomie sévère sont davantage aidés. En supposant inchangés les taux d’encadrement par lieu de résidence, degré de perte d’autonomie et type de profession, à l’horizon 2030, 8 100 emplois en équivalent temps plein seraient nécessaires pour prendre en charge les seniors en perte d’autonomie du département.

Emprise géographique

Vaucluse

Mots clés

Seniors; Vieillissement

Métadonnées

Type : Etudes

Auteur : Fabrice Michaïlesco, Anton Monsef, Carole Zampini (Insee), Isabelle Delaunay, Serge Mascellani (Conseil départemental de Vaucluse)

Propriétaires : INSEE, Département de Vaucluse

Toutes nos études